Un RP basé sur Fire Emblem.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'enfant des ténèbres, Icare.

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare

avatar

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 25
Pays : Dans le temple d'Oliver
Date d'inscription : 20/02/2008

Feuille de personnage
Niveau:
5/20  (5/20)
Ecus: 600
Equipement:

MessageSujet: L'enfant des ténèbres, Icare.   Mar 13 Mai - 22:27

Test RP :




Zonless

Icare et Zonless avaient passés les deux derniers jours à arpenter les ruines du désert, en quête d'artefacts de valeur. Ils se séparèrent dans son village au sud de Larecien, Zonless ayant encore quelques achats à faire. Icare décida donc de regagner Calania tout seul.
Lorsque le jeune shaman arriva dans le col d’Eternia, loin au dessus se tenait le majestueux château de Calania, entouré par les montages, le seul chemin accessible protégé par une grande porte en ivoire et en marbre blanc. Icare passa la porte qui était étrangement ouverte, aucun garde ne se trouvait là. Il pénétra dans la cité fortifiée, et rencontra deux hommes qu’il ne connaissait pas : l’un d’eux était plutôt petit et portait un arc en acier, il avait des cheveux noirs serrés par un bandeau marron qui lui retomba sur les épaules. Ses vêtements étaient de simples habits beiges. L’autre homme était chauve, grand, il avait la peau basanée et ne portait qu’un pantalon bordeaux et des bottes marron. Il tenait une grande hache pourpre qui semblait extrêmement puissante. Il remarqua alors Icare qui le regardait l’air ébahis, l’homme s’avança et lui lança:
- « Que fais-tu ici gamin ? C’est pas la garderie ici !
- Je suis Icare, le fils de la comtesse de Calania, qu’avez-vous fait à mon peuple ?
L’archer répondit d’un ton moqueur :
- Le jeune Icare ? Ca tombe bien, nous avions besoin d’un otage pour faire sortir les soldats la comtesse du château !
- Si vous avez fait du mal à ma mère, je vous…
- Tu nous quoi, gamin ? répliqua le grand homme. Tu n’as aucune arme sur toi et tu as l’air faible, tu vas venir avec nous, et nous pourrons ensuite nous emparer des trésors de Calania !
- Hum…Si vous me cherchez, je serais obliger d’user de ma magie !
- Un mage, n’est-ce pas ? Nous avons sûrement de quoi te vaincre ! Kajile, ramène toi ! »
Un jeune homme sorti d’une ruelle, il était roux et portait un capuchon orange. Il sortie un tome Inferno, d’après ce qu’Icare connaissait de la magie Anima.
- « Iuka, je te laisse de charger de ce morveux, je retourne au bélier avec Fhraske.
- Bien, chef. A nous deux, alors comme ça on est un mage ? Je suis resté invaincue depuis que j’étudie la magie Anima !
- C’est bien, mais je ne suis pas un mage, je suis un Shaman, et l’ouvrage sur la Trinité des Magies indique que la magie ancienne à l’avantage sur la magie Anima.
- Hum...Nous verrons ! lança le jeune mage. Inferno ! »
Icare esquiva assez facilement, Kajile étant peu rapide et peu précis. Le shaman riposta par un simple Flux, mais qui toucha de plein fouet son adversaire, qui fit tomber son tome.
- « Ah ! Comment…as-tu…
- Je ne veux pas que tu meures, alors pars s’il te plait.
- C’est impossible, j’étais le meilleur ! cria le mage avant de s’enfuir.
- Bon... Je devrais me dépêcher d’atteindre la porte, Mère n’est pas en sécurité… »
Il arpenta les rues pavées de la cité fortifiée, certaines maisons avaient leurs portes détruites, les grandes demeures de nobles qui se trouvaient en hauteur n’avaient pas été pillées.
Un homme de moyenne taille, armé de deux haches, l’une en fer, l’autre plus petite et plus légère, se tenait devant lui, avec Fhraske. Il remarqua la présence d’Icare et lança sa plus petite hache sur lui, le shaman failli avoir la tête coupée.
- « Arhhhh ! Tu vas voir ! Je vais te réduire en bouillie ! Il fonça sur Icare, la hache levée, étant assez rapide, le garçon lança son sort :
- Flux ! »
L’énergie noire atteignit le bandit, qui réussit quand même à faire une grande éraflure sur l’épaule gauche d’Icare. L’homme tomba à terre, mais Icare était sévèrement touché, il serrait son épaule ensanglantée et tourna le regard vers Fhraske qui le visait déjà :
- « Ce sera rapide, gamin ! »
L’archer décocher la flèche, elle fila à toute vitesse sur Icare qui se retira à temps : du moins, c’est ce qu’il cru, car la flèche lui déchira le coté de la cuisse.
Icare soufrait terriblement de ses deux plaies, il savait qu’il était perdu…Sa pauvre mère allait devoir vivre seul à présent…
Tout à coup une jeune fille blonde arriva devant Icare qui ne tenait que sur un genou, elle brandit un bâton devant Icare, elle se concentra et une lumière bleue l’enveloppa et ses plaies cicatrisèrent.
- « Kaila ? C’est bien toi Kaila ?
La jeune fille répondit doucement :
- Oui, c’est moi, je m’étais cachée chez moi, pars la fenêtre de ma maison j’ai vu que tu avais des ennuis, j’ai courut jusqu’ici pour te venir en aide, et je vois que je suis arrivé au bon moment.
Mais Fhraske était toujours là prêt à tirer sur Icare :
- Ce n’est pas avec une gamine qui ne sait même pas se battre que vous me vaincrez !
- Ca suffit, vous m’avez blessé, mais cela ne se reproduira pas ! » Icare se concentra, un cercle d’énergie l’entoura puis il cria son sort : « FLUX !! » La vague noire fila à une telle vitesse sur l’archer qu’il ne put même pas la voir, il mourut sur le coup de cette attaque fulgurante.
- « Kaila, tu m’as sauvé la vie ! dis le jeune Shaman, encore haletant.
- De rien Icare, mais ta mère est encore en danger, non ? J’ai entendu des bruits de cognements au loin.
- Oh non, ils essaient de défoncer la prote du château avec une bélier ! »
Les deux amis se mirent à courir vers le château, en empruntant l’avenue principale. Il arrivèrent enfin devant la porte en pierre blanche qui s’était bien fissurée et perdait déjà des morceaux. Le chef des bandits se tenait là, sa grande hache à la main. Il regardait le bélier accomplir son œuvre Icare l’interpella :
- « C’est vous le chef de ces brigands n’est ce pas ? Préparez vous à mourir !
L’homme se retourna, regarda Icare et Kaila de haut et se mis à rire :
- Hahahaha ! Tu crois que tu me fais peur ? Je suis le grand Galzus ! Tu n’es pas plus grand que ma hache, et tu oses me faire des menaces ? Tu vas finir en bouillie, gamin ! Comtesse Adriella, préparez les funérailles de votre fils ! Cria-il à l’intention de la mère d’Icare, qui, cachée derrière une des fenêtres du château, assistait à cette scène sans savoir que faire.
- Ho....Icare mon petit…Je suis dans l’impasse…
- Vous allez voir Galzus, personne ne s’en prend à mon peuple, encore moins à ma mère !
- J’attends ton attaque ! Vas-y, défoule toi ! Vous autres, continuez à détruire dette porte ! lança Galzus à ses hommes. »
- Flux !
L’énergie ténébreuse arriva sur le bandit qui sorti un médaillon argenté de sa poche, le médaillon émit une puissante lumière qui dissipa ‘l’attaque d’Icare.
- « Mais…que s’est-il passé ?
- Tu n’es pas assez fort, mon talisman protecteur a la faculté de dissiper les attaques de magie noires, par une puissante lumière, si tu avais été plus fort, il n’aurait eu aucun effet !
- Oh non, je suis perdu…
- En effet ! » Galzus fonça vers Icare, prêt à abattre sa hache sur lui.
Une flèche arriva de nul part et se ficha dans l’épaule du bandit. Un archer se trouvait au pied d’une des maisons de nobles, en hauteur. D’autres hommes apparurent, tous prêts à tirer sur Galzus. Des cavaliers arrivèrent à leur tour derrière Icare, un homme en armure blanche descendit de son cheval, suivit de Zonless.
- « Oh Icare, tu es encore envie ! Que les dieux sois loués ! fit le druide en se courant auprès de son élève.
- Merci Maître, je vais bien.
L’homme en armure blanche s’approcha de Galzus qui avait toujours la flèche dans son épaule, et il lui adresse :
- Je suis Hannibal, duc de Kapathogia, Galzus le Berserker, je vous somme de partie sur le champ avec vos hommes, sinon vous serez tous exterminés pour mon armée d’élite !
- Hors de question ! Yaaaaa ! »
Il se jeta sur Icare, mais Zonless fut plus rapide et utilisa une attaque Fenrir contre le Berserker, qui tomba à terre, tué par ces glyphes maudits. Le autres bandits, en voyant leur chef tué, fuirent à toute allure.
- « Maître, comment avez-vous su que la ville était attaquée ?
- Eh bien en passant par un village voisin, j’ai entendu dire que les bandits de Galzus rôdaient aux environs de Calania, et même qu’ils avaient attaqués le cité pendant la nuit. Je me suis donc hâté d’aller à Kapathogia pour quérir l’aide de Hannibal, nous avons furieusement galopé heureusement, nous t’avons sauvé à temps.
- Merci…
- Bien, Zonless, seigneur Icare, allons rassurer la comtesse et ses concitoyens. »
Et Calania fut sauvé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'enfant des ténèbres, Icare.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Prologue.
» Je recherche Vampire L'âge des ténèbres
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Chapter I
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» Descent, Voyage dans les Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Mercenaries of Rhenvan :: Divers :: Rayon Biographie-
Sauter vers: